Qui a dit que la méchanceté est un vilain défaut ?

Toi qui par ta méchanceté tente de me nuire

Sache que tu me fais fuir. 

Fuir non pas de peur ni de terreur

Mais fuir vers le meilleur. 

Toi qui par ta méchanceté agit contre moi

Je te remercie mille fois

De ce miroir que tu me tends

Car sache que je grandis à chaque instant

En découvrant que l’Ombre à l’intérieur de moi

A appris à se taire sans émoi 

Car tout simplement car j’ai décidé

De nourrir de manière investie ton opposé. 

Tantôt appelé gentillesse, bienveillance ou encore bonté. 

La méchanceté existe pour nous rappeler

Qu’un défaut est une qualité ignorée

Et nous avons tous la possibilité

D’être ou de ne pas être pris dans ce dédale d’animosité

Tout dépend si nous souhaitons éblouir pour briller

Ou rayonner pour illuminer 

Tout est une question d’authenticité.

A nous de choisir le chemin le plus judicieux

Car la méchanceté rend malheureux plus qu’elle ne rend heureux

Même si de manière éphémère

Jouissance illusoire elle libère

La méchanceté est comme une décharge électrique

Qui déverse mal-être et critique. 

Alors, soyons le courant continu et non alternatif

D’une Lumière inspirée par des comportements positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *